WordPress : Importer la base données de son site internet en local

# Site web, # Tutoriels

Wordpress-connect

Aujourd'hui je vais vous apprendre à importer simplement votre site internet en local.
Tout le monde sait qu'il vaut mieux éviter de faire ses tests directement en ligne, en effet personne n'est à l'abri de l' installation d'un mauvais plug-in par exemple, ou d'une mauvaise manipulation. Je signale à l'assemblée que ce tuto a été testé et validé sur la version 3.5 de WordPress.

Pre-requis

Avoir installé WordPress en local.

1. Récupérer la base de donnée de votre site en ligne

La base de donnée possède une extension se terminant par sql, elle est très souvent zippé.

  • Méthode 1: la méthode par le plugin

WP-DBManager

 

  • Méthode 2: la méthode manuelle ( prenez vos précaution):

Allez sur l'interface en ligne de votre hébergeur.

Vous devez repérer l'intitulé "phpmyadmin" ,cliquez dessus et rentrez vos identifiants.

phpmyadmin_tuto_wordpress

Vous arrivez donc sur l'interface de phpmyadmin après  avoir tapé vos identifiant et mots de passe, choisissez le nom de votre base.

phpmyadmin_tuto_interface_local_wordpress

 Rendons-nous sur l'onglet "exporter",choisissez mode rapide et exécuter:

phpmyadmin_tuto_exporter_wordpress

 

 

2. Petite Modification de la base de donnée

  • Explication: 

Comme vous travaillez en local, les liens changent. Vous devez remplacer le lien de votre site en ligne par votre nouveau lien de site en local, exemple:

www.seeyar.fr <----------> 127.0.0.1/wordpress

 

Remarque: vous trouverez le dossier wordpress au chemin:

 

  • Copier/Remplacer

Dezippé votre bdd (base de donnée) et ouvrez la avec votre éditeur de texte préféré, Notepad++ par exemple.

Nous allons utiliser la fonction rechercher-remplacer qui est accessible par le raccourci clavier

Analysez bien cette photo:

Chercher-remplacer

Allez au 2eme onglet pour Notepad++

 

  • Zipper à nouveau:

les liens ayant changés, il vous faut zipper votre base de donnée à nouveau. Votre extension doit se terminer en .zip

 

3.Importation de la base de donnée

Pour importer votre base de données, accédez à l'interface de phpmyadmin en tapant sur votre navigateur cette url:

Enfin, entrez vos identifiants.

  • Créer une nouvelle base de donnée:

Depuis phpmyadmin, par exemple seeyar:

new-bdd-phpmyadmin

 

 

  • Importer votre base de donnée modifié (paragraphe 2):

Cliquez ensuite sur l'onglet importer et choisissez votre base de données, cliquez ensuite sur exécuter.

import-bdd

Si tous se passe bien, vous obtiendrez un  message de réussite

Nota: Si votre bdd est supérieur à 2Mo modifier le fichier php.ini situé à

  • remplacer la valeur upload_max_filesize de 2 à 5 mo par exemple.
  • mettre la valeur mysqli.reconnect=On

Puis relancez le module apache avant une nouvelle tentative.

xampp-mod-apache

clic droit stop/start

  • On dit à WordPress de choisir cette base de donnée:

A l'adresse C:\xampp\apps\wordpress\htdocs\wp-config.php  renseignez dans cette ligne, le nom de la base de données:

Pour mon cas c'est seeyar, ce qui nous donne:

Enfin et pour finir, il nous faut ramener tous ce qui est images, plugins et autres données situés dans le dossier "wp-content". Substitué le dossier wp-content "local" par le wp-content "en ligne".

chemin_wp-content_validation_wordpress
Utilisez Filezilla pour ça.

Ça y' est!vous  pouvez vous rendre directement sur votre site en local : 127.0.0.1/wordpress.

Ce sont les mêmes identifiant de login que votre site en ligne.

Il ne restera plus qu'à remettre bannière et image de fond via l'onglet apparence de Wordpress  (on a récupéré les fichiers Uploadés , vous devriez donc les retrouver).

En résumé:

– on exporte la base de données depuis le site en ligne et on remplace  l'adresse du site en ligne par 127.0.0.1/wordrpress

– on crée une base de données en local via Phpmyadmin et on importe la base de données de notre site.

– on modifie le fichier wp-config.php à l'adresse C:\xampp\apps\wordpress\htdocs

– on substitue le dossier wp-content avec notre client ftp favoris contre celui qui est en ligne

– on revient choisir notre bannière et notre image de fond à la main